New-York, Londres, Paris : à chaque capitale son style

La mode, ce monde longtemps rattaché aux femmes poursuit sa révolution. Désormais, les marques attachent (presque) autant d’importance à Lui, qu’à Elle. Mais, la mode masculine n’est pas uniforme : à chaque capitale son look.

Vous n’adopterez pas le même look à Londres ou à Paris. S’il faut moins d’une heure d’avion pour se rendre d’une capitale à l’autre, la distance fictive entre les modes de ces 2 villes est bien plus grande. Avec ses marques traditionnelles “so british” comme Burberry ou Paul Smith, la mode anglaise doit se renouveler pour ne pas s’essouffler comme on a pu le constater lors de la “London Fashion Week Men’s” du mois de Janvier 2017.

En plein renouveau, les grandes marques anglaises cassent les codes et se mettent petit à petit au “See now, Buy now” : traduisez “Voyez maintenant, achetez tout de suite”. Plus besoin d’attendre des mois pour se procurer une pièce aperçue lors d’un défilé, il est désormais possible de sortir son chéquier dans la minute qui suit.

Le British voit XXL

Un renouveau qui s’opère aussi du côté des collections. Le Royaume d’Elizabeth II, réputé pour ses looks extravertis qui font du clochard une personne lookée, a revu sa copie. L’excentrisme n’est plus. Il devient l’excentrisme-classique : des mailles oui, mais maxi, des chemises de costume, mais XXL et de la superposition de matières : un “subtil” équilibre pour un look qu’on définira de “british”.

Une mode que David Beckham, icône indétrônable de la mode anglaise, n’a pas encore suivi. L’ancien Milieu de terrain de Manchester United, passé par tous les looks au grand dam de son épouse Victoria, reine de la mode, s’est assagi. L’anglais arbore aujourd’hui un style plus modéré dit “sportswear-chic” : tee-shirt ou sweat en coton, jean brut et bombers en guise de manteau (les tatouages en prime).

À New-York, on parle “Street look”

Un look finalement plus proche de la capitale américaine de la mode, New-York. Outre-Atlantique, le sexe masculin a opté pour le “Street look”, un look urbain, décontracté-chic. Lors de la dernière Fashion Week New-Yorkaise, Michael Kors s’est d’ailleurs fait remarquer en mélangeant par exemple tenue de travail et look de vacancier : bermuda et espadrilles pour le bas, et veste de costume, cravate pour le haut. Un look décalé mais assumé sans tomber dans l’excentricité.

Le Parisien est plutôt Casual-Chic

À Paris, en 2017 les marques n’hésitent pas à mélanger les matières. Le motif n’est pas encore passé de mode, au contraire il s’invite de plus en plus sur les chemises sans faire tâche. L’homme de bureau quitte son domicile le matin habillé pour la soirée : chemise en jean, pantalon de ville sobre et baskets chics, un look là aussi casual-chic qui rappelle d’ailleurs les collections de Carnet de Vol

Malgré tout, n’oubliez pas que certaines excentricités sont réservées aux podiums. Peu importe l’endroit où vous vivez, adoptez le look dans lequel vous êtes le plus à votre aise, tout est une question d’attitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *